Le forum de la guilde du Kheir des Sombres Iskhys, sur The Old Republic (serveur : Méditation de Combat).
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur le Forum ! De la Guilde PVE-PVP-RP, KSI . Pensez à vous présenter !

Partagez | 
 

 Dark Revan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Tifa
Admin
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/05/2011

Holonet Sith
Classe: Inquisitrice sith
Rang : Seigneur du Cercle noir
Apprenti: Phobias

MessageSujet: Dark Revan   Mer 26 Oct 2011 - 1:38

Revan

Rarement un Jedi a autant suscité d'intérêt et de mystère que Revan. Membre de l'Ordre Jedi, il fut un jeune Chevalier puissant et charismatique. Chevalier Jedi, héros de la République, Seigneur Noir des Sith, puis de nouveau Chevalier et héros Jedi, Revan fut tout cela à la fois. Son parcours, similaire à celui d'Anakin Skywalker plus de 4000 ans avant la naissance de ce dernier, relève presque de la légende. Après avoir été leur chef, il finit par détruire les Sith et leur Sombre Seigneur : Dark Malak.

Son visage nous est inconnu. Avant les Guerres Mandaloriennes, Revan masquait son visage sous l'ombre de la capuche de sa bure de Jedi. Durant la guerre et son règne de Seigneur Sith, il portait un heaume et une cape qui dissimulaient ses traits. Ce n'est que pendant sa rédemption et après une période trouble de son histoire, qu'il opéra à visage découvert.

I. Formation.

La naissance de Revan est entourée de mystère. On raconte qu'il vint au monde dans la Bordure Extérieure, mais on ne sait sur quelle planète. On ignore également tout de la manière dont il fut amené au Temple et du véritable nom qu'il portait à cette époque. Son premier mentor fut le Maître Jedi Kreia. La légende prétend que Revan vint à elle pour qu'elle le forme. Sous l'égide de ce Maître, il découvrit son potentiel Jedi. Outre un très grand charisme, Revan avait de très puissants pouvoirs. "C'était comme regarder le cœur même de la Force" disait Kreia, à propos de son ancien Padawan. Il devint très populaire au sein de l'Ordre Jedi, suscitant l'admiration chez de nombreux jeunes Jedi. Beaucoup disaient qu'il deviendrait plus tard un Champion de la Force. Au cours de sa formation, il se lia d'amitié avec des Padawans qui l'admiraient : Alek Squinquargesimus en est un exemple.

Mais Revan était obstiné et fier ; de plus, sa soif d'en apprendre plus sur les voies de la Force était insatiable. Une fois qu'il eut appris tout ce qu'il pouvait apprendre d'elle, il quitta Kreia et alla à la rencontre d'autres maîtres pour parfaire sa formation. Ainsi, il suivit les enseignements de Zhar Lestin sur Coruscant, d'Arren Kae et de Maître Dorak. Alek l'accompagna, désireux, lui aussi, d'accroître ses connaissances sur la Force. Certains dirent que tous deux avaient essayé de connaître les pouvoirs des Sith, en ignorant le danger représenté par le Côté Obscur.
Une fois sa formation achevée, Revan alla trouver son ancien maître Kreia afin de savoir comment il pourrait quitter l'Ordre dans les meilleurs conditions. Mais tout cela ne l'empêcha d'accéder au titre de Chevalier Jedi.

II. Contre les Mandaloriens.

Revan jugeait l'Ordre Jedi trop lent, faisant preuve d'un excès de prudence alors qu'il était nécessaire de passer à l'action. Il en eut la confirmation quand la menace mandalorienne émergea. En effet, Mandalore l'Ultime lança ses armées à la conquête de la Galaxie, et plus particulièrement de la République, pour des raisons que personne ne connaissait. Certains pensaient que les Mandaloriens, frustrés par leur défaite durant de la Grande Guerre des Sith, désiraient se venger de la République. Toujours est-il qu'ils commencèrent à conquérir la Bordure Extérieure en prenant soin de ne pas attaquer de planète faisant partie de la République.

De nombreux Jedi, Revan à leur tête, demandèrent une participation immédiate aux combats, afin de porter secours aux victimes des guerriers en armure et de stopper leur progression. Mais les Maîtres ne l'entendaient pas ainsi. En effet, ils sentirent une autre menace, quelque chose de moins immédiat, mais d'encore plus terrible. De plus, leurs effectifs étaient amoindris à cause de la précédente guerre contre Exar Kun, il y a 50 ans de cela.

Revan eut plusieurs visions sur la guerre qui s'annonçait entre la République et les Mandaloriens, et sur la puissance réelle de ces derniers. Aussi commença-t-il à prendre des initiatives qui ne furent pas du tout du goût du Conseil. Avec quelques Padawans et Chevaliers désireux, eux aussi, d'arrêter les Mandaloriens, il mena une campagne visant à mettre en garde l'Ordre Jedi contre la menace des guerriers de Mandalore l'Ultime. Les médias de la République, curieux, commencèrent à s'intéresser à ces luttes internes dans l'Ordre.

Revan tenta de sensibiliser au maximum ses frères Jedi, comme ce fut le cas sur Taris. Il planifia plusieurs "missions d'éclaireurs", envoyant des Chevaliers et des Padawans sur différents mondes tels Suurja... Revan se rendit ensuite en personne sur Onderon et Dxun: il fut le témoin d'attaques mandaloriennes visant à ralentir le trafic des voies hyperspatiales. Le Haut Conseil n'apprécia guère les initiatives de ce charismatique Chevalier, d'autant plus que certains de ses Jedi se faisaient capturer par l'ennemi. Ce fut le cas de son ami Alek qui tomba dans une embuscade sur Suurja, avec quelques-uns de ses frères. Le Conseil convoqua Revan pour qu'il aille sauver ses apprentis et ses chevaliers. Mais, grâce à l'intervention de Zayne Carrick et de ses amis, les prisonniers furent libérés de Flashpoint, une station où les Mandaloriens étudiaient les Jedi capturés pour comprendre leurs dons dans la Force.

Revan fut sur Cathar, avec plusieurs de ses compagnons, quand il ressentit la mort des nombreuses victimes de la Bataille de Serroco. L'Ordre Jedi ne s'impliqua toujours pas plus dans la future guerre qui s'annonçait et Revan avait besoin d'un soutien financier. Il entra en contact avec l'Arkanien Adasca, le dirigeant d'Adascorp, la plus grosse firme de bio-ingénierie. Adasca tentait de contrôler des Exogorths, des gros vers de l'espace mythiques. Revan envoya Alek pour négocier, mais il se trouva que l'Arkanien était un traître. On pense qu'Adasca désirait livrer Revan aux Mandaloriens, auxquels il avait accepté de vendre sa terrible arme. Alek, aidé par ses Jedi et des soldats de la République parvinrent à détruire les créatures. L'ombre de la guerre avec la République approcha...

Après avoir amassé suffisamment de ressources pour conquérir la galaxie, les Mandaloriens lancèrent plusieurs assauts contre la République. Celle-ci demanda l'aide des Jedi, mais essuya un refus. Les guerriers de Mandalore étaient plus forts et remportaient chaque bataille. La situation devint intenable. C'est alors que Revan décida, contre l'avis du Conseil, de partir en guerre pour sauver la République. Son ami Alek fut le premier à le rejoindre. Ensemble, ils recrutèrent de nombreux autres jeunes Jedi désireux, eux aussi, de voler à l'aide des citoyens républicains. Cela allait du simple Padawan au Maître (comme Arren Kae), en passant par les Chevaliers comme l'Exilée. Les reporters appelèrent ce groupe de Jedi : "les Revanchistes". Revan devint leur leader et, partout, dans la République, on lui donna un pseudonyme accrocheur : "Le Revanchiste". "Qui je suis n'est pas important, c'est mon message qui l'est", déclara-t-il à l'intention du Haut Conseil, irrité par toutes ses frasques : personne ne les obligerait à partir en croisade contre les Mandaloriens, pas même un Chevalier très écouté. Les médias virent dans le Revanchiste, une sorte de messie, un sauveur qui allait mettre un terme aux Guerres Mandaloriennes.

A son arrivée dans l'armée républicaine, le Revanchiste nomma plusieurs Jedi généraux de la République, dont Alek et l'Exilée. Ses tactiques brillantes permirent de remporter de nombreuses victoires et de reconquérir des mondes perdus, tel Taris ou Dxun. Revan répondit à la barbarie mandalorienne par une sauvagerie des plus extrêmes. Le cas de Dxun en fut bien la preuve. Durant la bataille, il envoya de nombreux soldats républicains et très peu de Jedi à la mort, en leur faisant emprunter un chemin afin de créer une feinte. Mais la victoire lui était déjà acquise. Le résultat fut une véritable boucherie des deux côtés. On peut supposer que ce fut à cette période que Revan commença à flirter vraiment avec le Côté Obscur de la Force.

Mais cela ne l'empêcha pas de devenir une véritable icône parmi les Jedi qui avaient quitté l'Ordre avec lui. En effet, ces derniers parlaient continuellement de lui comme d'un héros. Dans les rangs des soldats, le Revanchiste était considéré comme le seul Jedi venu les sauver, contrairement au reste de l'Ordre jugé lymphatique.

Les Mandaloriens commencèrent alors à reculer. La dernière bataille des Guerres Mandaloriennes eut lieu à Malachor V. Ce fut un affrontement de titans : les deux flottes adverses recouvraient entièrement le ciel de la planète. Revan y affronta Mandalore l'Ultime en combat singulier et le tua. Les affrontements se terminèrent quand l'Exilée, un des généraux Jedi, activa le générateur antigravifique inventé par Bao-Dur. Les Mandaloriens se rendirent sans conditions. La République avait gagné, mais à quel prix...

Contrairement à ce qu'on pouvait attendre, Revan, Alek et le reste de leur flotte ne retournèrent pas dans l'espace républicain pour célébrer la victoire. Ils s'enfoncèrent dans l'espace inexploré pour, selon eux, poursuivre les restes de la flotte mandalorienne. Pendant quelques mois, ils ne donnèrent plus signe de vie et on les supposa morts. Leur retour dans l'espace connu allait être des plus terribles...

III. Dark Revan, Seigneur Noir des Sith.

Dark Revan fut certainement un des Seigneurs Sith les plus puissants, à tel point que certains adeptes virent en lui le Sith'ari, l'être parfait qui les guiderait et les rendrait plus forts. Mais il est dit aussi qu'il les détruirait...

1. Les origines d'un Sith

Les Guerres Mandaloriennes furent en grande partie responsables de la déchéance de Revan. Au cours de celles-ci, il fit avec Alek une découverte sur Dantooine. La caverne était sombre et on aurait dit qu'elle engloutissait la lumière. Ils rencontrèrent sûrement un droïde qui leur parla de l'Empire Infini et de son arme de conquête ultime : la Forge Stellaire. Le droïde, gardien du secret, les soumit à différentes épreuves qu'ils réussirent certainement. Revan et son ami arrivèrent alors face à une porte que les Jedi avaient scellée, il y a longtemps. Le Côté Obscur était très présent. Alek émit des doutes à entrer, craignant d'être banni de l'Ordre, mais Revan n'en tint pas compte. Sans un mot, il ouvrit la lourde porte et pénétra dans la pièce où se trouvait une carte stellaire.

Le très intelligent Chevalier Jedi comprit qu'elle était incomplète et qu'elle devait mener à la Forge Stellaire. Mais la guerre battait son plein, et Revan estima qu'il devait d'abord à vaincre les Mandaloriens avant de se lancer dans cette quête. Pour repousser l'offensive, il lui fallait une base qui lui servirait alors de bastion.

Cette base allait être Malachor V. Ce fut là qu'il découvrit l'Académie de Trayus, haut lieu du Côté Obscur de la Force, et qu'il succomba aux Ténèbres, emportant dans sa chute son frère d'armes Alek. Celui-ci devint son apprenti et Revan lui-même s'instaura Seigneur Noir des Sith. Près de cinquante ans après la défaite d'Exar Kun, les Sith étaient de retour. Revan ne sentit pas la frustration de Alek car il y avait une guerre à terminer avant de penser à conquérir la galaxie. Les Guerres Mandaloriennes prirent fin sur Malachor V.

Pour on ne sait qu'elle raison, la planète était un tabou pour les Mandaloriens. Le Seigneur Sith rassembla ce qui restait de la flotte républicaine près de Malachor. Cette flotte blessée était constituée en grande partie de Jedi et de soldats dont la loyauté envers Revan n'était pas absolue. Quand le générateur antigravifique fut activé, la flotte mandalorienne et la majeure partie de la flotte républicaine furent pulvérisées. Ce fut là l'une des plus grandes tragédies de la guerre. Non seulement à cause du nombre de morts, mais aussi parce que Revan se servit du pouvoir de l'Académie de Trayus pour corrompre les autres Jedi et les faire basculer du Côté Obscur.

A présent que les Guerres Mandaloriennes étaient finies, il fallait une armée à Revan pour mener à bien ses projets. C'est alors qu'il se souvint de l'existence de la Forge Stellaire. Pour la trouver, il lui fallait partir en quête des cartes stellaires. Les deux anciens Jedi, Revan et Alek, convainquirent un grand nombre de leurs hommes de partir avec eux. La faiblesse de la République et la loyauté de leurs troupes permirent aux deux Sith de partir avec presque la totalité de leur flotte. Seuls quelques-uns, tel Carth Onasi et l'Exilée, retournèrent au sein de la République.

Korriban, Kashyyyk, Tatooine, Manaan. Sur ces quatre mondes se trouvaient les cartes stellaires. Revan et Alek se rendirent sur Korriban et découvrirent les secrets de la planète. L'académie Sith retrouva des élèves. Pour les autres planètes, Revan et Alek placèrent différents pièges, afin d'empêcher quiconque de suivre leurs traces. Sur Kashyyyk, par exemple, ils installèrent des barrières énergétiques avec la complicité de la Corporation Czerka. Leur quête ne se passa pas toujours bien, comme sur Tatooine où il massacra une tribu d'Hommes des Sables.

Une fois en possession de toutes les cartes, Revan et sa flotte se rendirent là où se trouvait la Forge Stellaire, mais le vaisseau de Revan et Alek s'écrasa sur Lehon à cause du champ magnétique qui protégeait la planète. Dès leur sortie de l'appareil, ils furent attaqués par des autochtones : les Rakatas. Les deux Sith usèrent de leurs pouvoirs pour les repousser. Ceux-ci cessèrent alors le combat pour se mettre à genoux et les vénérer. Ces Rakatas appartenaient à la tribu des Rakatas Noirs, dirigée par l'Unique.

Revan rencontra le chef du village. Grâce à la Force, il implanta dans son cerveau le basic, tandis que lui apprenait la langue des Rakatas, ce qui leur permit de communiquer. Revan cherchait un moyen de couper le champ et de pénétrer dans le Temple pour pouvoir avoir accès à la Forge Stellaire. L'Unique lui révéla que seuls les Anciens, une autre tribu de Rakatas, connaissaient le secret permettant de pénétrer dans le Temple. L'Unique désirait s'emparer des connaissances des Anciens et demanda au Sith d'exterminer le village adverse, en échange de quoi, il le ferait rentrer dans le Temple grâce aux informations de l'ennemi.

Le Sith promit aux Rakatas Noirs de suivre ce plan et se rendit dans la tribu des Anciens. Jugeant préférable de négocier avec ceux qui connaissaient déjà le rituel pour ouvrir le Temple, il ne les tua pas et passa un accord pour son entrée dans le Temple. Les Anciens, qui possédaient une grande sagesse, voulaient détruire la Forge à cause de ce qu'elle représentait : un artefact du Côté Obscur. Revan leur fit la promesse de la détruire s'ils le laissaient entrer dans le Temple. Une promesse de dupe car, une fois à l'intérieur, il coupa le champ, plaça des Jedi Noirs pour garder le Temple et se rendit à la Forge Stellaire pour devenir le maître des lieux.

Ce fut sans doute à son entrée dans la Forge qu'il prit le nom de Dark Revan, le mot Dark étant une composition entre plusieurs mots de la langue rakata, une langue que Revan avait apprise. Alek Squinquargesimus prit le nom de Dark Malak. On pense généralement qu'ils furent les deux premiers Seigneurs Sith à porter ce titre.

2. La guerre d'un Sith.

Dark Revan ne vit dans la Forge Stellaire qu'une immense usine capable de créer une flotte d'une taille titanesque. Il ordonna la construction de diverses armes, allant du simple chasseur sith au croiseur Centurion. Il disposait d'une armée et de ressources quasi-illimitées. Avec la technologie de la Forge Stellaire, il se fit concevoir une robe identique à celle qu'il portait mais qui avait la particularité de rendre son porteur plus puissant dans la Force en concentrant l'énergie du Côté Obscur. Dark Revan améliora ses connaissances sur le Côté Obscur grâce, entre autres, aux connaissances qui se trouvaient sur Korriban et à l'Académie de Trayus. Il apprit ainsi de nombreuses choses, dont les rituels des Anciens Sith. Certains étaient très dangereux, même pour un utilisateur aussi puissant qu'un Seigneur Sith. La bombe psychique en est le parfait exemple. Il apprit également la technique pour créer des holocrons Sith.

Il développa aussi une certaine philosophie sith, une idée qui sera plus tard reprit par Dark Bane, près de 3000 ans plus tard. Cette philosophie affirmait qu'il fallait accepter totalement le Côté Obscur ainsi que les rivalités qu'il engendrait entre ceux qui le pratiquaient. Dark Revan esquissa ce qui allait être plus tard la Règle des Deux : un Seigneur Sith ne devait avoir qu'un seul apprenti de même qu'il ne doit y avoir qu'un seul Seigneur Noir. Le plus fort régnait pendant que l'autre le servait en aspirant à le remplacer.

Pour conserver toutes ses connaissances et ses pensées, Dark Revan utilisa deux types de format pour qu'il y ait une trace de son passage dans l'histoire de l'Ordre Sith. Il écrivit un ouvrage manuscrit, non informatisé, intitulé "Les Rakatas et le Monde Inconnu" et créa un Holocron Sith. Son ouvrage allait se retrouver dans l'Académie Sith de Korriban et l'holocron qu'il avait fabriquait, dans le Temple des Rakatas sur Lehon.

Dark Revan était un maître tacticien et un excellent duelliste au sabre laser. Au cours d'un entraînement, il infligea une terrible mutilation à Dark Malak : il lui coupa la mâchoire, ce qui fit que son apprenti dut ensuite porter une mâchoire en acier et un vocodeur pour pouvoir parler. Pendant un combat, le Seigneur Noir des Sith était capable d'utiliser les éclairs de Force, la rage du Côté Obscur...

Une fois leur flotte formée, Dark Revan et Dark Malak partirent détruire la République et unifier la galaxie sous la bannière de leurs Ordre Sith. La Guerre Civile des Jedi commença. Grâce au sens tactique de Dark Revan, les Sith furent invincibles. Son mode d'attaque était toujours identique. Pour on ne sait quelles raisons, il gardait intactes les infrastructures militaires, contrairement à Dark Malak qui privilégiait la destruction totale de l'ennemi.

Mais Dark Revan était plus subtil. Il organisa l'assassinat de certains leaders politiques qui auraient empêché la stabilisation politique d'une région. Il élimina le patriarche Lelin-Dor de Serroco, le diplomate corellien Minas Yoon, et enfin Yusanis d'Echani. Pour ce genre de mission, il utilisa de nombreux pions. Il se fit même construire un droïde HK-47.

Le Seigneur Sith envoya son droïde plusieurs fois pour régler des meurtres. En effet, sous ses allures de droïde de protocole se cachait un redoutable assassin. Dark Revan appréciait son HK et son sens de l'humour particulier. Une fois, le droïde dit à Dark Malak ce qu'il pensait de l'apprenti en le traitant de sac à viande. L'expression plut tellement au Seigneur Sith qu'il l'ajouta à la programmation d'HK-47. Dark Malak faillit devenir fou en entendant à chaque fois HK-47 l'appeler "sac à viande". Malheureusement, Dark Revan perdit son droïde au cours d'une mission d'assassinat.

Revan menait la guerre civile sur plusieurs fronts. Non seulement sur le plan militaire, mais aussi sur le plan idéologique. Il cherchait à convertir un maximum de Jedi à sa cause. Au lieu de les tuer, il les envoyait dans les geôles sith où ils étaient torturés jusqu'à ce qu'ils succombent au Côté Obscur. Les personnes sensibles à la Force étaient envoyées sur Malachor V pour suivre un entraînement afin de devenir des assassins sith sans personnalité, des outils sans âme. A chaque nouvelle conquête, de nombreux hommes et de femmes se joignaient à Dark Revan et à ses Sith. D'ailleurs, dès le début de la guerre, nombreusesx furent les personnes à se joindre à lui, la plus célèbre étant certainement l'amiral Saul Karath. Ce dernier entreprit de voler l'unique exemplaire de vaisseau de guerre qui allait rééquiper le flotte républicaine : le Léviathan, vaisseau de classe Interdictor, afin de l'offrir, en signe de sa loyauté, au Seigneur Noir qui s'empressa de le démonter et de le reconstruire au sein de la Forge Stellaire pour qu'elle puisse concevoir des centaines et des centaines d'Interdictor.

La guerre fut favorable à Dark Revan, jusqu'à l'arrivée de Bastila Shan, une jeune Jedi qui avait un don particulier : la Méditation de Combat. Avec ce pouvoir, elle pouvait insuffler le courage à ses troupes et faire perdre le moral à l'adversaire. Ce pouvoir permit à la République de remporter quelques batailles cruciales, repoussant désespérément un peu la victoire finale des Sith. Dark Revan avait prévu depuis le début sa victoire sur l'Ordre Jedi et sur la République, écrasant toute opposition sur son passage. Mais il fut une chose qu'il négligea : l'ambition démesurée de son apprenti Dark Malak...

3. La chute d'un Sith.

L'ambition de l'apprenti du Seigneur Noir était à son paroxysme. Dark Malak trouvait en effet injuste que ce ne soit pas lui le Seigneur Noir des Sith car il se trouvait supérieur en tout par rapport à son maître. Il désirait s'emparer de la robe du chef et cherchait un moyen d'éliminer Dark Revan. Mais Dark Malak ne voulait pas affronter le Seigneur Noir de face comme le voulait la règle que son maître avait prescrit. Il préféra attendre qu'une occasion se présente, aiguisant ses pouvoirs du Côté Obscur et sa fourberie. L'Ordre Jedi allait lui donner l'opportunité de se débarrasser de son maître. Les heures de Dark Revan étaient comptées.

La République et les Jedi poussèrent les deux Sith à affronter une petite flotte que Dark Revan n'eut probablement pas de mal à la vaincre. Mais il ne s'attendait pas à ce qu'un groupe de Jedi et de soldats républicains mené par Bastila s'introduise dans son vaisseau-amiral. Il activa son sabre laser à lame rouge et se prépara au combat.

Les défenseurs de la Force firent irruption sur le pont. Les combats furent terribles. Dark Revan avait à ses côtés des Jedi Noirs et ils affrontèrent leurs homologues lumineux. Les lames se croisaient et se décroisaient. Un soldat républicain essaya d'attaquer Revan, mais il eut la gorge écrasée par un étranglement de Force du Seigneur Sith. En relevant la tête, Dark Revan vit qu'il était maintenant seul sur le pont face à trois Jedi dont Shan. Malgré les avertissements de la jeune femme sur les maigres chances de victoire du Seigneur Sith, il se prépara à recevoir leurs assauts et à les tuer.

Ce fut à ce moment précis que les choses basculèrent : le Léviathan, devenu le vaisseau-amiral de Dark Malak, fit feu sur la passerelle du vaisseau de son maître, espérant tuer tous les ennemis des Sith et Dark Revan lui-même. La déflagration fut telle que Dark Revan perdit connaissance et reçut un très violent traumatisme crânien. Il serait sûrement mort si Bastila Shan n'avait pas survécu et décidé de le sauver malgré ses crimes. Elle utilisa la Force pour le maintenir en vie et s'échappa avec le Sith agonisant du vaisseau qui explosa sous les tirs ordonnés par Dark Malak.

Dark Revan n'était plus que l'ombre du Sith qu'il avait été. Il comparut devant le Conseil Jedi de Dantooine. Son cerveau avait subi de graves lésions. La situation était désespérée et de nombreuses questions se posaient. Comment avait-il pu regrouper une armée aussi vaste contre la République ? D'où tenait-il son savoir sith ? Mais Dark Revan était sur le point de mourir. Les Jedi le guérirent, lui effacèrent la mémoire en lui créant une nouvelle identité. Ils lui implantèrent un passé et le firent engager dans les forces républicaines.

Revan était désormais un soldat républicain et ignorait tout de son passé, des choses bonnes comme des mauvaises. On sait que les Jedi lui laissèrent la compréhension des différents langages car il était écrit dans son dossier qu'il pratiquait plusieurs langues. Sur les ordres de Bastila Shan, il intégra, sans le savoir, l'équipage de l'Endar Spire car Revan était toujours inconscient depuis la chute du Sith qu'il avait été.

Dark Malak avait pris le titre de Seigneur Noir des Sith et devenait de plus en plus fort, améliorant ses pouvoirs jusqu'à ce qu'ils dépassent ceux de son ancien maître. Les Sith étaient sur le point de gagner et la République au bord de l'effondrement. L'Ordre Jedi était faible et ses effectifs s'amenuisaient au fur et à mesure de l'avancée des Ténèbres. Mais un espoir inattendu allait apparaître, un espoir qui allait mettre un terme au règne de terreur des Sith...


IV. Sauvetage sur Taris.

Revan se réveilla donc à bord de l'Endar Spire. Tiré de son sommeil par les secousses du vaisseau, il se demanda où il se trouvait. La porte de ses quartiers s'ouvrit et un soldat de la République du nom de Trask Ulgo lui dit qu'il devait s'habiller et se préparer au combat contre les Sith. Incrédule, Revan l'interrogea sur la situation et apprit que leur vaisseau, qui était commandé par une Jedi du nom de Bastila Shan, était attaqué. Alors qu'ils sortaient tous deux des quartiers de l'équipage, ils reçurent un message de Carth Onasi, intimant l'ordre à tous les soldats républicains de se rendre immédiatement sur le pont, car les Sith avaient abordés l'Endar Spire pour capturer la jeune Jedi.

Revan et Trask s'exécutèrent, se frayant un chemin dans les coursives à coups de blasters avant d'arriver sur le pont. Après une brève escarmouche, ils se rendirent compte que Bastila n'était plus là et qu'elle avait rejoint les capsules de sauvetage. Ils décidèrent de lui emboîter le pas, avant que l'Endar Spire n'explose. En chemin, Trask et Revan tombèrent sur le Seigneur Sith qui menait l'assaut : Dark Bandon. Ulgo décida de se sacrifier, faisant gagner du temps à son collègue pour qu'il puisse s'enfuir. Revan se retrouva donc seul et, guidé par Onasi par com qui l'attendait, il trouva le chemin des capsules et embarqua avec le soldat à l'intérieur de l'une d'entre elles. Il était temps, car l'Endar Spire se consuma dans une boule de feu, une poignée de secondes après leur départ.

La capsule descendit vers Taris en catastrophe avant d'atterrir violemment dans la Ville Haute. Revan perdit connaissance sous le choc. Deux jours s'écoulèrent alors qu'il était inconscient. Son sommeil fut agité par un rêve : une jeune femme maniant un sabre laser à lame jaune y affrontait un Jedi Noir. Il se réveilla quelques temps après et fut surpris de voir qu'il dormait dans une chambre. A ses côtés se trouvait Carth Onasi qui lui expliqua qu'il l'avait tiré de la capsule et qu'ils se cachaient dans un appartement abandonné sur Taris. La planète avait été mise en quarantaine afin que les soldats Républicains, et plus particulièrement Bastila, ne puissent s'échapper. Avec son reconditionnement, Revan accepta d'aider Onasi à retrouver la Jedi avant les Sith, pour qu'ils puissent tous les trois s'enfuir. La discrétion était leur meilleure arme.

Leurs recherches commencèrent dans les cantinas de la Ville Haute, où ils demandèrent des renseignements sur les deux capsules qui s'étaient écrasées dans la Ville Souterraine. Personne ne fut capable de leur répondre. Même auprès des magasins, la réponse fut toujours "je ne sais pas". Au passage, Revan aiguisa ses dons pour le combat au corps à corps en participant à des duels organisés par Ajuur. Le duo tourna ensuite ses recherches vers la Ville Basse. Le turbo-ascenseur qui liait Ville Haute et Ville Basse était gardé par une patrouille Sith. On ne sait de quelle manière ils obtinrent des uniformes, mais Revan et Carth parvinrent à duper le soldat.

Sitôt descendus dans la Ville Basse, ils tombèrent au beau milieu d'une escarmouche entre Beks Cachés et Vulkars Noirs. Ces derniers gagnèrent et ils attaquèrent les Républicains. Quelques coups de blasters bien placés réglèrent le problème. Toujours en quête d'informations sur Bastila, ils se rendirent à la cantine de Javyar. Là, ils rencontrèrent trois personnes : le chasseur de primes Calo Nord qui ne daigna pas leur parler, puis Mission Vao et son ami Wookie Zaalbar. Ces deux derniers discutèrent avec les deux hommes. La jeune Twi'lek leur révéla des informations sur Davik Kang (le patron de la pègre locale) et sur son vaisseau, l'Ebon Hawk. Cet engin était peut-être assez rapide pour briser le blocus sith. Mais, en ce moment, le problème n'était pas encore la fuite, mais de retrouver Bastila.

Revan et Carth se rendirent dans la base des Beks Cachés. Gadon Thek, le chef du gang, les accueillit et répondit à la question qu'ils se posaient : Bastila était aux mains des Vulkars Noirs, le gang rival des Beks. Les Vulkars avaient décidé de l'offrir au vainqueur de la Grande Course annuelle de fonceur de Taris. Ce qui posa un problème car Revan n'avait pas de fonceur. Gadon proposa alors un marché aux deux Républicains. Les Vulkars avaient volé aux Beks un prototype d'accélérateur qui, mis sur un fonceur, permettait d'atteindre une vitesse imbattable. Thek parrainerait Revan si celui-ci s'introduisait dans la base ennemie pour récupérer le prototype. Revan accepta mais l'entrée de la base des Vulkars depuis les égouts était protégée par un champ de force. Aussi, Gadon conseilla-t-il à Revan de trouver dans la Ville Souterraine Mission Vao, qui était la seule personne à pouvoir les faire entrer.

Et voilà les deux hommes partis à la recherche de la jeune Twi'lek. En arrivant dans les Souterrains, ils ne purent que constater la misère des Bannis qui vivaient sous les gratte-ciel tarisiens. Alors qu'ils exploraient l'endroit, Mission se précipita vers eux, toute affolée. Elle avait besoin d'aide car son ami Zaalbar avait été capturé par des esclavagistes gamorréens vivants dans les égouts. Revan accepta à condition qu'elle les aide à entrer dans la base des Vulkars. "Marché conclu!" s'exclama Mission.

Cherchant l'entrée des égouts, le trio tomba sur une escouade d'hommes. Ce groupe, commandé par le Mandalorien Canderous Ordo, avait été envoyé dans les Souterrains pour piller les capsules. Revan et son groupe les aidèrent face à une attaque de rakghouls vite repoussée par des tirs de blaster. Les rakghouls, des sortes de mutants très voraces, pullulaient dans ces lieux et il fallait donc faire très attention. Ils entrèrent ensuite dans les égouts et combattirent autant de Gamorréens que de rakghouls. Finalement, ils parvinrent à délivrer Zaalbar. Revan avait sauvé le Wookie d'une existence sous le signe de l'esclavage et Zaalbar, se montrant reconnaissant, déclara qu'il avait désormais une dette de vie envers lui. C'était le serment le plus sacré qu'un Wookie pouvait faire et qui impliquait que Zaalbar reste avec Revan jusqu'à la fin de ses jours.

Suite à la libération de son ami, Mission indiqua l'entrée de la base Vulkar à Revan. Ils trouvèrent, après moult bagarres, le prototype d'accélérateur dans le garage de la base et qui était protégé par Arche Kandon, le bras droit de Brejik, et ses sbires qui firent entendre leurs blasters. Après cette échauffourée, Revan retourna auprès de Gadon avec le prototype. Le chef Bek lui déclara qu'il tiendrait parole, à savoir que Revan participerait à la course avec le fonceur de son gang. Mais il ajouta aussi que ce serait au jeune homme de piloter le fonceur équipé de l'accélérateur afin qu'il ait toutes ses chances de gagner. Le seul inconvénient de l'accélérateur était qu'il avait un peu trop tendance à chauffer, ce qui le rendait instable. Les chances étaient donc assez grandes pour qu'il explose pendant la course. Et pour couronner le tout, la compétition avait lieu le lendemain : le jeune homme ne pouvait même pas s'entraîner. Cependant, Gadon sentit que Revan avait l'étoffe d'un pilote et cela allait se vérifier sur la piste de course.

L'aube se leva sur la Grande Course annuelle de fonceurs de Taris où Revan allait devoir concourir au milieu de pilotes expérimentés. Il y avait des représentants des deux gangs qui sortaient du lot dans la Ville Basse. Des pilotes comme Anglu et Phirk l'encouragèrent, tandis que d'autres, tels Doba et surtout le pilote vulkar Redros le raillèrent. Le mécano de son équipe lui expliqua rapidement les règles de la course : chaque pilote pouvait passer quand il le voulait et essayer de faire le meilleur temps. Celui qui aura été le plus rapide à la fin de la journée remporterait la compétition. Revan se mit en piste et pulvérisa le temps record tenu par Redros. Alors qu'il sortait de son fonceur et se dirigeait vers son mécano pour célébrer son exploit, Redros retourna dans son véhicule pour battre le temps de Revan. Il y parvint en faisant certainement la course de sa vie, et Revan dut encore démontrer son talent de pilote pour gagner et réaliser un chrono que personne ne pourrait aller égaler. Pour sa première participation , il remporta sa première course.

Brejik vint en personne remettre le prix au vainqueur, c'est à dire Bastila. Celle-ci était gardée sous contrôle dans une cage grâce au un collier de disruption neuronale qui entourait son cou. Revan reconnut celle qui, dans son rêve, se battait au sabre laser contre un Jedi Noir. Brejik déclara que le champion des Beks avait triché en utilisant le prototype d'accélérateur. Ainsi, il ne voulut pas donner la Jedi à Revan, préférant la vendre sur le marché aux esclaves. Ce fut à ce moment précis que la Jedi se libéra de sa cage et attaqua les Vulkars. La situation tournant au vinaigre pour lui, Brejik ordonna à ses hommes de tuer la jeune femme et le pilote. Cet ordre devait être son dernier car il passa de vie à trépas sous les coups des deux jeunes gens. La bagarre finie, Revan annonça à Bastila qu'il était là pour la sauver. Le prenant d'abord de haut, la Jedi se radoucit en apprenant que Carth Onasi était en vie. Ils partirent donc vers l'appartement où se trouvait le reste du groupe.

Au moment de leur rencontre, Revan se souvint du combat qu'il l'avait opposé à Bastila, alors qu'il était encore un Seigneur Sith. Mais il considéra ce souvenir comme une sorte de vision, sa mémoire ayant été effacée. De retour à l'appartement, il parla à Bastila de ses visions, qui prétendit qu'il se pouvait que son talent inné pour la Force ait réagi à sa maîtrise de la Force sous la forme d'un des souvenirs de la jeune femme. Ce genre de choses pouvait arriver aux personnes dotées d'une forte affinité avec la Force. Revan avait le potentiel pour devenir un Jedi mais avant de penser à une éventuelle formation, il leur fallait d'abord fuir Taris. Le groupe reçut une aide inattendue de la part de Canderous Ordo, le mercenaire mandalorien à la solde de Davik. Le seigneur du crime ne l'avait pas payé et Ordo voulait quitter cette planète. Canderous pensait que, vu que Revan avait été assez fou pour participer à la course de fonceurs sans entraînement ni rien, il devait être assez fou pour pénétrer dans la base sith pour récupérer les codes car, sans eux, tout vaisseau quittant l'atmosphère serait pulvérisé par les canons lasers automatiques de la flotte sith.

Pour accéder à la base, il était nécessaire de posséder un astromécano capable de briser le code d'entrée. Le Mandalorien conseilla à Revan d'aller voir Janice Nall, une commerçante qui tenait une boutique de droïdes. Celle-ci avait préparé un droïde du nom de T3-M4 pour Ordo. Revan se rendit à l'échoppe au nom de Canderous, et Janice Nall lui vendit T3. Aussitôt après, la base sith compta trois nouveaux membres et vit sa population décroître fortement. Les codes étaient gardés par un Seigneur Sith qui attendait que son Maître lui donne un sabre laser. Mais, même sans cette arme, il fut un adversaire redoutable. Pas assez cependant pour empêcher Revan de fouiller sa dépouille pour s'emparer des codes.

Revan et son groupe retrouvèrent Canderous à la cantine de Javyar, avec les codes. Le Mandalorien proposa alors à Revan de l'amener à la base de Davik, où il ferait passer le jeune homme pour une jeune recrue de l'Echange. Une fois à l'intérieur, ils pourraient voler l'Ebon Hawk dans le hangar de la demeure de Davik. Ils viendraient ensuite chercher le reste de ses compagnons pour ensuite quitter Taris. Un plan risqué, comme le lui fit remarquer Bastila, mais Revan accepta. Les deux hommes allèrent donc à la résidence de Kang. Ce dernier le reconnut grâce à sa participation à la course et à la bagarre qui s'en était suivie. Le criminel leur fit faire un rapide tour de chez lui. Revan vit l'Ebon Hawk : il était protégé par un système de sécurité. Il fallait le désactiver avant d'entreprendre quoi que ce soit. Ordo et lui furent logés dans les quartiers des invités, le temps que Davik fasse une enquête sur Revan avant de l'accepter dans les rangs de l'Echange.


Cette investigation laissa le temps à Revan et à Ordo de couper la sécurité du hangar et de se précipiter vers le vaisseau. Quand ils arrivèrent devant l'Hawk, le bombardement de Taris ordonné par Dark Malak pour tuer Bastila commença. Le jeune homme et le Mandalorien n'étaient pas les seuls à s'être rendus dans le hangar : Davik Kang, accompagné comme toujours de Calo Nord, le célèbre chasseur de primes, était là. Une vive échauffourée débuta qui se conclut par la mort de Davik. Nord était seul et il voulut emporter dans sa mort ses ennemis avec un détonateur thermique. L'aide vint du ciel car le plafond s'écroula sur le petit homme.

Il fallait maintenant faire vite. Revan et Canderous firent décoller l'Ebon Hawk, ils partirent récupérer les compagnons du jeune homme, et dans un décor apocalyptique de destruction, le vaisseau quitta Taris. Carth et Bastila prirent les commandes de l'Hawk, pendant que Revan tenait à distance les chasseurs Sith qui avaient remarqué leur fuite. Bastila entra les coordonnées de Dantooine et ils sautèrent dans l'hyperespace. Tous étaient assez choqués par cet acte gratuit de cruauté, mais il fallait aller de l'avant. Dantooine était une planète où Revan et ses compagnons pourraient se reposer physiquement et mentalement après ces aventures...


V. Apprentissage sur Dantooine.

A leur arrivée sur la planète, l'Ebon Hawk atterrit dans l'Enclave Jedi de la planète et Revan fut bientôt convoqué par le Conseil. Bastila, qui avait raconté aux Maîtres leurs aventures, guida le jeune homme et Onasi, qui les accompagnait, dans la salle du Conseil. Les Maîtres étaient Zhar Lestin, Vrook Lamar, Vandar Tokare et Dorak. Ils déclarèrent à Revan qu'il était un cas particulier et qu'ils envisageaient de le former en tant que Jedi. Cependant, Vrook ne paraissait pas très enthousiaste à cette idée. La discussion commença à devenir houleuse entre le Maître Jedi et le reste du Conseil et Vandar renvoya Revan, Bastila et Carth à leur vaisseau, le temps qu'ils débattent sur ce problème qui ne concernait que le Conseil.

La nuit vint et Revan fit un rêve étrange : il montrait Dark Revan et Dark Malak dans un lieu sombre. Les deux futurs Sith discutaient d'une Forge Stellaire. Dark Revan ouvrait ensuite une porte et tous deux se dirigeaient vers quelque chose de lumineux. Au petit matin, en sortant du vaisseau, Carth vint trouver Revan pour lui dire que Bastila et le Conseil l'attendaient. Malgré le fait qu'il avait passé une mauvaise nuit, Revan s'y rendit.

Et quelle ne fut sa surprise quand il apprit que la jeune Jedi avait également fait le même rêve. Zhar leur expliqua qu'ils avaient eu une vision et qu'un lien s'était créé entre Revan et Bastila, lien qui s'était apparemment forgé durant les événements de Taris. Ce lien était selon eux du même type que celui qui se noue entre un maître et son élève, affirma Lestin et il était étonné par la rapidité de sa création. Lui et Vandar étaient prêts à former Revan, et Vrook y apporta son accord, malgré ses doutes car il trouvait le futur élève obstiné et fier. Le jeune homme devait d'abord être formé avant d'en savoir plus sur le rêve qu'il avait fait avec Bastila. Il était devenu le seul espoir des Jedi contre la montée en puissance des Sith, de Dark Malak et du Côté Obscur.

Et son entraînement commença. Sous la houlette de Zhar Lestin, Revan apprit à maîtriser la Force, soulevant d'abord un, puis deux, puis plusieurs objets en même temps. Son potentiel était illimité et il étudia les enseignements des Grands Maîtres de l'Ordre, approfondissant ses connaissances sur la Force. Revan put compter sur Bastila pour le former au combat. Ils s'entraînèrent tous les deux avec des épées pour qu'il puisse apprendre les bases du duel au sabre laser. Il progressa à une vitesse très rare pour un apprenti. Nul doute que cette rapidité s'expliquait en partie par le fait qu'il avait déjà subi cette formation dans le passé, et que instinctivement, ses capacités dans la Force lui revenaient.

Vers la fin de sa formation, avant de passer du statut d'apprenti à celui de Padawan, Revan devait passer trois épreuves qui permettraient de tester les enseignements qui lui avaient été prodigués. La première de ces épreuves concernait sa connaissance du Code Jedi. La deuxième consistait à fabriquer son propre sabre laser. Pour cela, Revan dut aller trouver Maître Dorak afin que celui-ci choisisse la couleur de son sabre et, ainsi, la caste Jedi à laquelle il appartiendrait.

Après avoir fait ses choix et forgé son arme, Revan retourna voir Zhar qui lui expliqua la troisième épreuve. Le futur Padawan devait se rendre dans une futaie et en chasser le Côté Obscur qui attisait la colère des chiens Kath alentours. Zhar ne lui révéla pas le véritable but de sa mission, qui concernait en fait sa propre lutte contre le Côté Obscur de la Force. Ainsi, Revan se dirigea vers la futaie. Il dut abattre les nombreux chiens Kath qui s'attaquèrent à lui avant d'arriver enfin au bosquet. A l'intérieur des anciennes ruines se trouvait une Cathare en pleine méditation. Elle l'agressa dès qu'elle vit sa présence. Le combat fut rude mais, malgré son manque d'expérience, Revan la vainquit. Toutefois, il ne la tua pas. La Jedi Noire se présenta: elle s'appelait Juhani et elle était désespérée car elle regrettait d'avoir tué son maître, cause de sa chute. Revan, plein de compassion, la convainquit de renoncer au Côté Obscur et de retourner vers le Conseil. Et ce fut de cette manière que Revan entra de nouveau dans l'Ordre Jedi. La leçon de la troisième épreuve était que le Côté Obscur pouvait se matérialiser sous n'importe quelle forme et que la rédemption était possible, même pour les personnes tombées au fin fond des Ténèbres

Les épreuves terminées, le Conseil, Revan et Bastila pouvaient enfin se concentrer entièrement sur le rêve que les deux jeunes gens avaient partagés. Quand Bastila et Revan évoquèrent les ruines dans lesquelles se trouvaient les deux futurs Sith, Maître Dorak devina de quel endroit il s'agissait : de vieux vestiges qui se trouvaient sur Dantooine, non loin de l'Enclave. Le Conseil y avait envoyé le Jedi Nemo peu auparavant, et il n'en était pas revenu, preuve que les lieux étaient dangereux. Vandar conseilla à Revan d'amener Bastila avec lui, non seulement à cause du lien qui les unissait, mais aussi parce qu'il aurait sûrement besoin d'aide.

Le duo de Jedi se dirigea donc vers les ruines. Tout au long du chemin, Revan posa diverses questions à la jeune femme, en particulier sur le rêve qu'ils avaient eu. Puis, ils arrivèrent dans la caverne. Après avoir traversé un long couloir très sombre, ils débouchèrent sur un carrefour donnant sur trois salles. Au centre, un droïde ronronnait et leur parla dans un dialecte inconnu. Malgré les efforts des deux Jedi, l'incompréhension linguistique était la plus totale. Jusqu'à ce que le vieux droïde emploie le langage selkath. De là, Revan, sous l'impulsion de Bastila, posa une multitude de questions à la machine. Ils découvrirent que cette dernière avait été fabriquée par une race très ancienne et inconnue d'eux, les Bâtisseurs, et donc, qu'elle était très vieille, datant de quelques millénaires. Elle leur parla aussi d'une Forge Stellaire, l'arme de conquête ultime, une arme dont il protégeait le secret.

Si Revan et Bastila voulaient connaître ce secret, ils devaient réussir deux tests, chacun se trouvant dans les salles de gauche et de droite. Le Jedi Nemo avait manifestement échoué car Revan découvrit sa dépouille. L'échec de ce Jedi n'empêcha pas le duo de réussir les épreuves (il s'agissait en fait de répondre à des questions portant sur les éléments fondamentaux qui conduisent un monde à être habitable ou non), ce qui leur permit de pénétrer dans la salle qui renfermait le secret de la Forge Stellaire.

Un secret ? Pas vraiment. Ils découvrirent non pas la Forge, mais une carte stellaire. Cette dernière indiquait quatre planètes: Kashyyyk, Tatooine, Manaan et Korriban. Mais la carte était incomplète et les deux Jedi en conclurent qu'ils trouveraient des cartes similaires sur ces planètes et, qu'une fois qu'elles seraient réunies, elles leur indiqueraient l'emplacement de la Forge Stellaire.

Le rapport sur le résultat de leurs investigations de leur recherche intrigua le Conseil car il n'était fait nullement mention de cette Forge Stellaire dans les archives Jedi. Cependant, les Maîtres en déduirent qu'elle ne devait pas être étrangère à la brusque montée en puissance des Sith. Ils décidèrent que la Forge devait être trouvée et de confier cette mission à Revan et Bastila. Revan demanda à ce que les compagnons qu'il s'était fait sur Taris l'accompagnent. Le Conseil donna son accord et proposa même, sur la demande de celle-ci, qu'ils emmènent Juhani, la Jedi Cathare que Revan avait sauvée du Côté Obscur.

Avant son départ, Deesra, un Jedi historien, mit en garde Revan contre les Terentateks, d'horribles créatures qui boivent le sang des Jedi. Malgré la Grande Chasse qui avait eu lieu, il y avait presque quarante ans, la brusque réapparition des Sith et du Côté Obscur pouvaient faire réapparaître ces monstres. L'équipe d'aventuriers fut formée et, à bord de l'Ebon Hawk qui était devenu le vaisseau de Revan, ils commencèrent leur long et périlleux périple à travers la galaxie pour retrouver la Forge Stellaire et ainsi mettre fin au règne de terreur des Sith.

Le passage de Revan sur Dantooine ne passa pas inaperçu : il laissa une trace subtile dans la Force lors de son passage dans la caverne à cristaux de la planète. Il régla également quelques problèmes locaux : il mit en effet fin aux raids mandaloriens orchestrés par Sherruk et résolut pacifiquement la vendetta entre deux familles de colons : les Matale et les Sandral. Il aida aussi un Chevalier Jedi du nom de Bolook à résoudre une enquête assez compliquée sur le meurtre d'un colon. Mais toutes ces épreuves n'étaient rien en comparaison de celles vers lesquelles il s'envolait...


VI. La quête de la Forge Stellaire.

On ignore l'ordre dans lequel Revan se rendit sur les planètes qu'il visita au cours de sa quête mais il est avéré que la recherche de la Forge Stellaire permit à Revan de mieux se familiariser avec son pouvoir grandissant dans la Force.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtorlord.forumgratuit.org
Dark Tifa
Admin
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/05/2011

Holonet Sith
Classe: Inquisitrice sith
Rang : Seigneur du Cercle noir
Apprenti: Phobias

MessageSujet: Re: Dark Revan   Mer 26 Oct 2011 - 1:42

1. Les Terres d'Ombres de Kashyyyk

En arrivant sur Kashyyyk, la planète des Wookies, Revan et Bastila eurent une vision du lieu où se trouvait la carte stellaire. On aurait dit que celle-ci se situait à même le sol. Malgré l'épaisse forêt de la planète, on pouvait atteindre les Terres d'Ombres, lieu extrêmement dangereux à cause des féroces créatures qui y vivaient.

L'Ebon Hawk se posa sur une plate-forme. A la descente du vaisseau, le Jedi fut appréhendé par Jamos Wertkra pour régler les frais d'appontage. Puis, le représentant de la Czerka lui demanda de le suivre jusqu'au poste. Dans ce dernier, l'Ithorien lui révéla que cette planète appartenait à la Corporation, qu'elle s'appelait non plus Kashyyyk mais G5-623 ou bien Edean et que le commerce principal résidait dans la bio-acquisition. Revan comprit avec l'aide de Zaalbar que la planète toute entière était réduite en esclavage. Bien entendu, le représentant s'en défendit, citant le nom du Wookie qui avait conclu des accords "commerciaux" avec la Corporation Czerka : Chuundar, le frère de Zaalbar.

Dans la station, personne ne fut capable de lui donner l'emplacement de la carte stellaire. On lui conseilla de se renseigner auprès des Wookies qui, eux, connaissent et vénèrent les Terres d'Ombres. Revan se rendit donc à Rwookrrorro, non sans avoir éliminé quelques vipères Kinrath qui infestaient la route menant au village et demanda à voir Chuundar, non seulement pour la carte, mais aussi pour protester contre l'esclavagisme. Cependant, on l'attendait : Chuundar fit Zaalbar prisonnier et organisa une réunion entre le Jedi et lui.

Revan chercha à comprendre pourquoi le chef wookie vendait son peuple à Czerka. Chuundar lui répondit que c'était pour pouvoir contrôler les captures et devenir les chef du village à la place de son père. Ce dernier avait été banni après la conclusion de cet accord, peu après que le départ en exil de Zaalbar qui avait attaqué son frère en apprenant les captures. Chuundar voulait que le Jedi accomplisse une mission pour lui, sans quoi, il ne libèrerait pas Zaalbar. Il s'agissait de tuer un Wookie devenu fou dans les Terres d'Ombres. Revan décida de jouer le jeu, en attendant de trouver une opportunité pour trouver la carte et arrêter Chuundar.

Avec quelques membres de son groupe, Revan se rendit dans les Terres d'Ombres. Pour les y conduire, un Wookie du nom de Gorwooken les fit descendre grâce à un panier. L'endroit était sombre et ils furent souvent attaqués par des groupes de katarns. En explorant les Terres, Revan et ses compagnons tombèrent sur un homme armé d'un sabre laser à lame verte en train de repousser des prédateurs. Il y parvint et se tourna vers les visiteurs. Revan le prit pour un Jedi, à cause du sabre. L'étrange vieil homme déclara qu'il vivait comme un "vieux rongeur dans son terrier" et qu'il avait combattu les Sith, avant de détaler.

Intrigué, Revan le suivit jusqu'à sa hutte. L'inconnu l'accueillit chaleureusement et lui dit qu'il s'appelait Jolee Bindo. En lui posant des questions, le jeune découvrit que le vieil ermite savait pourquoi il était là, pour trouver la carte stellaire. Et pour y accéder, il avait besoin de lui, assura Bindo. Il y avait en effet une sorte de barrière énergétique qui bloquait le passage qui menait à l'endroit où il voulait et l'ermite savait comment la couper. Mais Jolee voulait d'abord que Revan l'aide à régler un problème posé par des braconniers qui tuaient des Tachs pour récupérer leur glande. Revan accepta et régla la question, chassant les braconniers sans les tuer.

Finalement, Jolee Bindo se joignit au groupe de Revan. Et ce fut ce nouveau compagnon qui le guida vers la barrière installée par la Czerka, quelques années auparavant. Bindo coupa l'alimentation et ils pénétrèrent dans l'endroit le plus sombre de Kashyyyk : les Basses Terres d'Ombre. Celle-ci était envahie non seulement par des kinraths, mais aussi, à la stupéfaction de Revan, par des commandos mandaloriens qui attaquaient les groupes de chasseurs wookiees pour s'entraîner. Il sauva d'une mort certaine l'un d'entre eux prénommé Grrrwahrr qui lui demanda de l'aider à venger les siens, massacrés par ces guerriers utilisant des générateurs de camouflage, ce que le Jedi accepta. Ces lâches n'attaquaient que si l'ennemi était désarmé et Revan et Jolee eurent fort à faire pour les vaincre, mais ils y parvinrent.

Au cours de ses recherches, le jeune Jedi trouva les deux choses qu'il était venu chercher. La première, la carte stellaire, était protégée par un antique système informatique. Ce dernier générait l'hologramme d'un Rakata, une espèce dont Revan avait oublié l'existence. Quand il arriva, étrangement, l'hologramme le salua, ce que Revan ne comprit pas. Jolee également car, auparavant, il avait essayé de faire marcher la machine et celle-ci lui avait répondu à chaque fois "schéma non-valide". Le jeune homme voulut savoir pourquoi elle l'avait salué. L'hologramme sembla alors se rétracter, disant que le sujet connaissait mal son environnement.

En l'interrogeant, Revan comprit que la machine comportait plusieurs zones d'ombre, comme les informations sur son installation, sur Dark Revan... Quand le sujet de la carte stellaire fut abordé, l'hologramme rakata affirma que pour y accéder, il fallait que le jeune homme réponde à un test visant à vérifier s'il correspondait à un schéma mis en mémoire. Le test commença. Il prit la forme d'un quizz. Les questions étaient étranges : l'hologramme proposait un cas de figure (que faites vous si...) et il fallait donner des réponses qui privilégiaient des comportements assez immoraux pour un Jedi, les réponses étant celles qu'auraient faites un Sith ou un Jedi Noir.

Revan resta fidèle à la doctrine Jedi et répondit comme un vrai Jedi l'aurait fait. Les réponses du jeune homme n'étant pas celles qu'il attendait, l'hologramme lança des droïdes de guerre contre Revan et ses compagnons. Et ce fut en étudiant ses émotions au cours du combat que la machine vit que le jeune homme correspondait à ses schémas. Il délivra alors la carte stellaire et l'hologramme cessa d'émettre.

La seconde chose que Revan était venue chercher était le Wookie "fou" qui hantait les Terres d'Ombre. Et le Wookie en question n'était autre que Freyyr, le père de Zaalbar et Chuundar, lui aussi exilé parce qu'il avait découvert les manigances de son fils cadet. Le petit groupe de Revan vit le Wookie les attaquer, fou de rage en voyant des étrangers fouler le sol sacré de Kashyyyk. Le Jedi le calma d'une manière un peu virile.

Une fois que le vieux Wookie eut retrouvé ses esprits, Revan voulut savoir comment faire pour renverser Chuundar et ses sbires. La solution résidait peut-être dans les traditions ancestrales wookies : chez eux, le pouvoir était symbolisé par l'épée de Bacca. Mais il y a longtemps, l'épée fut brisée et perdit sa lame au cours d'un combat contre une créature qui hantait les Terres. Il n'était resté que la garde, celle que portaient les chefs wookies jusqu'à Chuundar.

Freyyr proposa à Revan de retrouver cette lame pour qu'il puisse défier son fils. Le plan semblait bon et le jeune Jedi partit à la recherche de la lame. Il affronta la créature en question qui était en fait un terrible Terentatek, un monstre engendré par le Côté Obscur. Il trouva dans les entrailles de la bête la lame, mais aussi le journal de Guun Han Saresh ainsi que son serre-tête. Le Jedi ramena ensuite la lame à Freyyr.

Il était enfin temps de défier Chuundar. Freyyr partit devant tandis que Revan se dirigeait vers le panier pour remonter, mais Gorwooken l'avait vu avec le vieux Wookie et il dut l'éliminer. L'endroit où tout allait se jouer fut dans la maison des chefs. Tout le monde était réuni : Chuundar, Zaalbar, Freyyr, Revan, Jolee Bindo et quelques gardes wookies et de la Czerka, acquis à la cause du traître. La bataille fit rage et vit la fin de Chuundar et de son règne. Les membres da la Corporation Czerka furent chassés ou bien tués sur toute la planète. Kashyyyk avait regagné son indépendance grâce à Revan. Et c'est avec Zaalbar qui avait retrouvé son honneur et les données de la carte stellaire dans un databloc que Revan et ses compagnons quittèrent Kashyyyk.

2. Dans la caverne du dragon krayt

La vision de Tatooine indiqua à Revan et à Shan que la carte stellaire se trouvait dans une grotte. L'Hawk atterrit à Anachore et les deux Jedi se renseignèrent auprès de la population. La carte étant très vieille, on les dirigea vers les Jawas qui connaissaient bien le désert et les antiquités.

Revan rencontra Iziz, le chef d'une bande de Jawas. Sa tribu comptait quelques membres en moins, les manquants étant prisonniers des Hommes des Sables. Le Jawa proposa un marché au Jedi : Revan délivrait ses amis et Iziz lui donnerait l'emplacement de la carte stellaire, emplacement qu'il connaissait. Evidemment, le jeune homme accepta.

Mais pour sortir d'Anachore et aller dans le désert, il fallait posséder un permis de chasse. Ces permis garantissaient à la Corporation Czerka qui les distribuaient de contrôler les sorties dans le désert.

En arrivant dans les locaux de la Corporation Czerka, Revan tomba en pleine altercation entre un Duro du nom de Dayso Coohet la gérante de Czerka. Le problème était le contrat que l'entreprise avait placé sur la tête des Tuskens, à cause des raids à répétition sur leurs employés. Une fois le Duro parti, le Jedi put négocier son permis. Négocier était le mot juste car la Corporation n'en délivrait plus. Et l'agent de la Czerka lui fit une offre : Revan acceptait de régler le problème posé par les Hommes des Sables et, en échange, elle lui donnait le permis. N'ayant pas trop le choix, Revan agréa : c'était le seul moyen de sortir de la ville

En quittant les locaux, il fut arrêté par Dayso qui tenta de le convaincre de résoudre la question Tusken pacifiquement. Il lui conseilla d'aller dans une échoppe de droïdes où se trouvait une machine capable de comprendre leur dialecte. Le droïde n'était autre que HK-47. Tout comme Revan, il avait perdu la mémoire, à la différence que, lui, il le savait. Aucun des deux ne se reconnut lors de leurs retrouvailles. Revan était intrigué par ce droïde assez égocentrique et toujours prêt pour un carnage. Les fonctions protocole et combat faisaient partie de sa programmation, et le Jedi l'acheta au gérant de la boutique, Yuka Laka.

En sortant d'Anachore, Revan et HK-47 furent souvent attaqués par les Tuskens. Ils aidèrent même un groupe de mineurs à survivre à plusieurs assauts. Ils se rendirent ensuite au campement des Hommes des Sables, Revan déguisé en Tusken pour passer inaperçu aux yeux de cette communauté. On ne sait comment les choses tournèrent, mais on peut aisément penser que le jeune homme, grâce à son reconditionnement, chercha à régler le problème sans heurts.

On sait que le chef des Tuskens voulait faire partir son peuple et qu'il avait besoin de vaporateurs d'humidité avant de s'enfoncer dans le désert et ainsi, s'éloigner d'Anachore. La discussion l'a emporté sur le conflit, et Revan serait allé chercher les deux vaporateurs demandés et les aurait donnés à la tribu. Moins enclin à fracasser le crâne de Revan à coups de gaffi, le chef Tusken lui aurait donné son arme et donné son accord pour libérer les Jawas. Les raids Tuskens diminuèrent aussitôt après le départ de Revan et de HK-47 du camp.

De retour à Anachore, le Jedi revint voir Iziz. Son peuple libéré, le Jawa lui donna une carte qui le conduirait à la Mer de Dunes. Il affirma que la carte stellaire se trouvait dans la caverne d'un dragon krayt, le plus terrible de tous les prédateurs de Tatooine.

Revan, avec deux de ses compagnons, se rendit à la Mer des Dunes, se demandant comment il allait faire pour faire sortir le dragon. Ils atteignirent l'entrée de la caverne. Deux chasseurs étaient aussi présents. L'un d'eux, impatient de tuer la bête, se fit dévorer par celle-ci. L'autre chasseur qui restait, Komad Fortuna, proposa alors à Revan d'unir leurs forces car ils avaient un but en commun : abattre le dragon krayt. Pour cela, il fallait l'attirer hors de sa caverne en posant un appât, pour qu'ensuite il marche sur les mines que Komad avait placées. L'appât serait des banthas. Avec du fourrage, Revan amena trois de ces animaux près de la grotte, non sans rencontrer une résistance de la part de quelques Hommes des Sables.

Le dragon krayt sortit. Il était nettement plus gros que prévu. Mais les mines firent leur travail et l'animal mourut sans avoir eu le temps de grignoter un bout de bantha. Fortuna avait réussi son but et partit après avoir remercié Revan. L'antre du dragon était maintenant vide et elle renfermait bel et bien la carte stellaire. Bastila supposa qu'elle était un artefact du Côté Obscur et qu'elle avait asservi la bête. Revan prit les données et sa mission terminée, il s'envola vers la prochaine planète...

3. Sous les eaux de Manaan

Sur Manaan, la carte stellaire se trouvait en profondeur, sous l'océan qui recouvrait la quasi-totalité de la planète. Telle était la nature de la vision qu'eurent Revan et Bastila.

Mannan était le monde neutre des Selkath. Cette neutralité était due à la présence de kolto, véritable baume guérisseur. Sur Ahto, la seule et unique ville qui s'élevait au dessus de l'océan, la République et les Sith cohabitaient. Enfin, plus ou moins, comme le constata Revan à sa sortie du vaisseau. Deux soldats de chaque faction étaient en train de s'échanger des propos assez provocateurs. L'officier Sith cherchait la bagarre et le Républicain garda difficilement le contrôle de ses nerfs. Les deux personnes se séparèrent ensuite. Revan discuta un peu avec le Républicain qui lui conseilla d'aller voir Roland Wann à l'Ambassade de la République de Manaan s'il était en quête d'informations.

Et Revan l'était, pour la carte stellaire, et se rendit donc là-bas. L'Ambassadeur semblait savoir des choses sur la carte quand le Jedi lui expliqua sa mission. Mais avant de donner une quelconque information, Wann voulait que Revan fasse quelque chose pour lui. La République avait perdu un robot sous-marin qui faisait des observations des fonds marins et il était tombé aux mains des Sith qui le gardait enfermé dans leur ambassade. Roland désirait que le Jedi s'infiltre dans la base pour qu'il puisse récupérer les relevés du robot. Et ce fut encore un marché que Revan accepta.

Avec deux autres de ses compagnons, Revan entra illégalement dans l'Ambassade Sith de Manaan. Les lieux grouillaient de soldats Sith, de droïdes de combat et surtout de Jedi Noirs. En explorant la base, il découvrit que les Sith avaient un projet visant à corrompre par le Côte Obscur la jeunesse selkath pour s'approprier Manaan. Tous les détails de cette perfide entreprise étaient récapitulés dans un bloc de données que le jeune homme prit.

Ce qui lui fut utile car, une fois les relevés du droïde sous-marin récupérées, il était à peine sorti de l'Ambassade quand il fut arrêté par les autorités selkath qui avaient alors perdu le contact avec la base Sith. Les Selkath ne toléraient aucune effraction et Revan fut conduit devant un tribunal. Il remit aux six juges le bloc de données sur les projets Sith et il échappa à la prison et à une exécution.

Avec les relevés du droïde, Revan retourna voir Wann qui l'informa alors de ce qu'il savait. La République avait passé un accord secret avec les hautes autorités selkath pour prélever le kolto à sa base, dans la Faille de Hrakert. C'était là qu'ils découvrirent une sorte d'antiquité, près de la faille. Mais depuis quelques temps, Wann avait perdu tout contact avec la base. Il demanda à Revan, en même temps qu'il se rendrait sur place pour récupérer sa carte, d'enquêter sur cette affaire.

Empruntant un submersible prêté par l'ambassadeur, le Jedi et ses amis atteignirent la base sous-marine. A l'intérieur de celle-ci, tout le personnel scientifique avait été dévoré par des Selkaths devenus fous. Ces mêmes Selkath les attaquèrent mais quelques coups de sabres laser réglèrent la chose. Revan dut laisser ses amis dans une section de la base, le temps d'aller explorer les fonds marins pour rejoindre l'autre partie de l'installation. Le Jedi trouva deux survivants : Kono Nolan et une de ses assistantes, Sami. Le scientifique expliqua au jeune homme que la folie des Selkaths avait commencé quand un gigantesque requin firaxan avait fait son apparition. Et c'était aussi cet animal qui bloquait le passage vers la carte stellaire au Jedi.

Pour se débarrasser du requin, Nolan conseilla à Revan d'insérer une substance répulsive dans la collecteuse de kolto qui ferait mourir le fixaran. Mais l'assistante du scientifique, Sami, n'était pas d'accord : cela pouvait polluer l'eau et le kolto. Elle lui proposa au contraire de détruire la machine. Il semblait en effet que c'était celle-ci qui avait fait venir le fixaran géant. Revan retourna sous l'océan et préféra introduire le répulsif. Le requin fixaran mourut empoisonné et le chemin vers la carte fut libéré. Une fois les données collectées, Revan alla retrouver ses compagnons et ils remontèrent à la surface.

Dans l'ambassade de la République, Roland Wann l'attendait. Il lui annonça que le kolto avait été empoisonné. Bien qu'il était heureux de savoir qu'il restait des survivants de l'incident à la faille, cette pollution était très grave. Et en sortant de l'ambassade, Revan fut appréhendé encore une fois par les autorités et passa devant un tribunal.

Cette fois-ci, les juges selkaths étaient très en colère. Le Jedi leur avait enlevé leur seule raison de neutralité. Ils décidèrent, non pas d'exécuter l'homme (bien qu'ils en aient l'envie), mais de lui interdire à jamais l'accès à Ahto. Revan fut obligé de les menacer de tout révéler sur le fait que la production de kolto était terminée pour ne pas être proscrit de la planète. Les juges acceptèrent à contrecœur. Le prix du kolto augmenta. Revan quitta ensuite Manaan, sans faire trop de vagues. Le Jedi avait totalement bouleversé le monde, et cela allait conduire la planète à sa perte. Cet épisode de la quête de la Forge Stellaire montra bien que, même si Revan était du bon côté de la Force, il lui arrivait de commettre des erreurs.

4. Le tombeau de Naga Sadow

Endroit sombre et oppressant, le tombeau de Naga Sadow n'avait rien d'un lieu calme. Et pourtant, la carte stellaire de Korriban se trouvait là. La tombe de Sadow se situait dans la Vallée des Seigneurs Noirs et n'était accessible que pour les étudiants de l'Académie Sith. Ce fut ce que découvrit Revan à Dreshdae, quand il se renseigna sur la vallée. Il fallait donc qu'il pénètre dans l'Académie Sith.

Le seul moyen de le faire était d'obtenir un médaillon Sith, une sorte de parrainage. Revan n'eut pas beaucoup de difficulté pour en trouver un. Il en dénicha même deux : l'un fut pris sur le cadavre d'un des étudiants Sith un peu trop audacieux et agressif, l'autre sur les dépouilles d'une bande de voyous Sith. Une fois en possession du précieux sésame, on lui conseilla d'aller voir Yuthura Ban, la recruteuse de l'Académie, à la cantina et de lui montrer le médaillon.

En sa présence, Revan dissimula son identité lumineuse grâce à la dissimulation de Force. Yuthura sentait quelque chose chez lui de différent par rapport aux autres élèves. Pourtant, cela ne l'empêcha pas de lui demander s'il voulait devenir Sith. La réponse du Jedi fut évidemment oui. Ses compagnons se firent passer pour des serviteurs du Sith en herbe et Revan réussit à entrer à l'académie. Uthar Wynn, le maître des lieux, l'accueillit, ainsi que d'autres élèves. Ces derniers étaient Lashowe, Mekel et Shaardan. Uthar expliqua que seul un des apprentis pourrait devenir un Sith. Pour gagner ce droit, il était nécessaire d'obtenir du prestige qui prouverait que l'étudiant était capable de faire partie de l'Ordre.

La compétition allait être rude. Quelques instants après la réception, Revan parla avec Yuthura Ban. Elle lui confia que parmi tous les élèves, lui seul avait vraiment le potentiel de devenir un vrai Sith. Aussi le mit-elle dans la confidence du complot qu'elle préparait pour renverser son maître Wynn et prendre sa place. Lors de la dernière épreuve qui se passait justement dans le tombeau de Naga Sadow, ils ne seraient que tous les trois ce qui leur permettrait à tout deux de commettre un assassinat en bonne et due forme. Revan accepta, ne sachant pas trop quoi faire de cette intrigue de pouvoir. Tout ce qu'il voulait, c'était rentrer dans le tombeau en question pour trouver la carte stellaire.

Mais il avait besoin de prestige pour ça. Revan apprit le Code Sith auprès de Ban qui lui en expliqua les différents principes. En récitant tout cela devant Uthar, il gagna un peu de prestige, mais pas encore assez. Le faux apprenti Sith chercha alors plusieurs missions à faire. Ce genre de choses ne manquait pas dans la Vallée des Seigneurs Noirs, mais, au lieu d'accomplir ce qu'un apprenti du Côté Obscur aurait fait, Revan faisait le contraire, restant sur le chemin de la lumière.

Grâce à cette ligne de conduite, il sauva, dans une sinistre caverne, un groupe d'étudiants renégats, écœurés de devoir faire le mal. Ils désiraient fuir, mais le passage vers la sortie était bloqué par un terentatek. Le Jedi tua la bête et retrouva par la même occasion la tunique que lui avait laissé Duron Qel-Droma dans son agonie. Revan mentit à Uthar en déclarant qu'il avait tué tous les fuyards.

Les autres étudiants tentèrent aussi de le prendre de court. Ce fut le cas avec Shaardan. Cela se passa dans le tombeau d'Ajunta Pall où il fallait retrouver son épée. Revan rencontra l'esprit de l'ancien Sith qui regrettait ses actions passées et désirait que Revan trouve son épée pour qu'aucun Sith ne puisse utiliser son pouvoir. Le Jedi la retrouva et montra ensuite le chemin de la lumière à l'esprit du Seigneur Sith qui put reposer en paix. Près de la sortie du tombeau, Shaardan attendait Revan pour lui voler l'épée et en avoir tout le prestige. Même demandé gentiment, Revan refusa et l'apprenti se jeta sur lui pour le tuer. Le Jedi se défendit et régla le compte de Shaardan.

Revan se joignit aussi à Lashowe dans sa quête d'un holocron Jedi que la reine Tukata avait avalé. La bête fut tuée et la jeune élève voulut garder l'holocron rien que pour elle. S'ensuivit un duel au sabre laser dont Revan sortit vainqueur.

Mais outre le fait d'éliminer la concurrence, Revan sauva également un de ses concurrents, Mekel, du Côté Obscur. Cela se passa dans le tombeau de Tulak Hord. Jorak Uln, l'ancien directeur de l'académie Sith, y avait élu domicile. Mekel et Revan étaient malencontreusement tombés dans un de ses pièges et il força les deux élèves à se soumettre à un test. Jorak posait des questions à Revan. Si celui-ci répondait juste, Mekel subirait une décharge d'éclairs de force par contre, si Revan se trompait, ce serait lui qui souffrirait. Le test commença. Revan savait que Mekel ne résisterait pas à de telles souffrances, aussi prit-il la décision courageuse de ne répondre à aucune question. Les éclairs se déchaînèrent sur le Jedi, mais, à la fin de l'interrogatoire, Revan était toujours en vie. C'est alors que Mekel se libéra et attaqua Uln. Revan en fit de même et ils tuèrent le Sith. Le jeune apprenti le remercia de l'avoir sauvé et Revan parvint à lui faire renoncer au Côté Obscur. Mekel quitta l'académie et Revan trouva une tablette écrite par Jorak sur les inscriptions de la tombe de Hord. Il la ramena à Uthar qui en fut content.

Au cours de ses "études" sur le Côté Obscur, Revan se lia en quelque sorte d'amitié avec Yuthura Ban. Celle-ci lui raconta son enfance malheureuse comme esclave d'un Hutt, son passé de Jedi et sa lutte pour mettre fin à l'esclavage. Il sentit qu'elle pouvait peut-être être sauvée des Ténèbres.

Mais sa formation continuait. Il accomplit d'autres missions, comme lorsqu'il régla le problème posé par des droïdes militaires dans la tombe de Marka Ragnos. Et tout compte fait, Revan obtint assez de prestige pour le test final dans le tombeau de Sadow. Les préparatifs pour la dernière épreuve prirent un peu de temps et Revan, Uthar Wynn et Yuthura Ban se rendirent dans la tombe de celui qui avait déclenché la Grande Guerre de l'Hyperespace, il y avait 1000 ans de cela.

Uthar indiqua à Revan ce qu'il devait faire : trouver un sabre laser Sith et la carte stellaire découverte par Dark Malak et Dark Revan. Il devait le faire seul, sans aucune aide et il ne pourrait sortir de là qu'une fois après sa réussite. Revan s'engouffra dans le tombeau. Le chemin était souvent barré par des tukatas et des wraids, mais ils ne posèrent pas de grosses difficultés à Revan. L'accès à la carte stellaire et au sabre était bloqué par un fleuve d'acide. Il devait donc trouver une grenade de froid pour geler le liquide mortel et pouvoir se faire une sorte de pont. La tâche ne fut pas facile : il affronta deux terentateks qui avaient élu domicile là, les deux mêmes qui avaient tué, il y a quelques années, Shaela Nuur. Revan découvrit d'ailleurs les restes de la Jedi, ainsi que le cristal Solari que lui avait remis Maître Ood Bnar. Il trouva ensuite la grenade et cristallisa une partie du fleuve pour pouvoir passer.

La carte stellaire était là. Revan recueillit les données et retourna auprès de Uthar et de Yuthura, le sabre laser Sith à la main. Le Maître de l'académie était fier de l'élève et lui fit un discours moralisateur sur les capacités des Sith. Il lui annonça enfin que la dernière épreuve était venue. Celle-ci consistait à tuer un de ses proches sous la colère et Uthar désigna Ban pour ce sacrifice. Mais Revan était avec elle et tous deux croisèrent le laser avec Wynn et son sabre laser à deux lames.

Uthar fut vaincu. Mais Yuthura, dont l'ambition était démesurée, attaqua Revan, voulant être la seule directrice de l'académie et craignant qu'il parle et se retourne contre elle. Le duel fut court, la Twi'lek n'étant pas de taille à affronter le Jedi. Elle le supplia de ne pas la tuer. Revan l'écouta et la fit revenir du côté du Bien et des Jedi en évoquant son passé douloureux et son espoir de mettre un terme à l'esclavage.

Mais ce n'était pas fini pour Revan. Il lui fallait quitter l'académie au plus vite, avant que les autres élèves et professeurs n'apprennent la mort d'Uthar. En arrivant près de l'entrée de l'académie côté vallée, trois étudiants le virent venir vers eux. Ils s'étonnèrent de le voir revenir seul. Ils comprirent alors qu'il était un traître pour les Sith et l'attaquèrent. Revan se défendit puis entra dans l'académie. Des dizaines de lames rouges de sabres laser l'attendaient et il y eut une terrible bataille. Revan vainquit seul de nombreux Sith à la fois. Sa lame de Jedi volait en même temps que les membres et les corps de ses ennemis. Il parvint à sortir de l'académie et à regagner l'Ebon Hawk, sa mission sur Korriban terminée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtorlord.forumgratuit.org
 
Dark Revan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark Revan - Saison 2
» TUTORIEL - Non abonné en saison 2, par Dark Revan
» Merci Ubi (c'est ma banque qui dit ça)
» Dark Mechanicum
» Mamecab, the dark knight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kheir des Sombres Iskhys :: Quartier Général :: Bibliothèque-
Sauter vers: